Press-Book







  • Gustave, Michel, Rémy, André et Michel seront, samedi, au coeur de l'action lors du championnat de longe-côte.
    Gustave, Michel, Rémy, André et Michel seront, samedi, au coeur de l'action lors du championnat de longe-côte. | 

Dans l'eau ou le sable, une centaine de personnes assureront la réussite de cet événement, ce samedi, sur la plage de Caroual. Une chose est sûre : elles n'ont pas peur de se mouiller !

L'événement
Après le concours hippique, la marche aquatique ! Cette dernière sera à l'honneur, ce week-end, sur la grande plage de Caroual. Avec la seconde édition du championnat de France de longe-côte, ce samedi, et une découverte de la discipline, ouverte à tous, ce dimanche.
« Accueillir ce second championnat de France, c'est vraiment toute une organisation »,lance Gustave Gouranton, le directeur de course. Mais les Otaries d'Erquy, club de marche aquatique côtière local, n'ont pas peur de se mouiller. Une centaine de bénévoles assureront la réussite de ce week-end sportif et festif, dont une trentaine dans l'équipe technique, sur le sable et dans l'eau, pour encadrer près de 400 concurrents.
« Il faut avoir l'oeil »
Les participants, venus de toute la France, disputeront les épreuves sur 100 m en solo ou sur 1 000 m par tierce ou quinte.
Si le longe-côte attire beaucoup les femmes, l'équipe technique est très masculine. « La plage sera divisée en plusieurs zones, explique Gustave Gouranton. Une zone d'échauffement, une de récupération pour permettre aux sportifs de reprendre leur souffle après l'épreuve et deux zones de course. »
Jeudi, les membres de l'équipe technique avaient déjà investi la plage pour préparer le terrain. « Nous avons emprunté les plots du Jumping d'Erquy », indique le directeur de la course. Sur la plage, une équipe assurera la sécurité et la surveillance et déplacera les amers sur le sable pour permettre à ceux qui sont dans l'eau de conserver leurs repères. Car l'épreuve va bien sûr suivre le rythme de la marée.
Certains bénévoles vont passer la journée dans l'eau. « Il vaut mieux être bien habillé car on ne bouge pas beaucoup », lance Michel. Ce dernier sait de quoi il parle : il sera ajusteur (ou bouée humaine), pour marquer le parcours dans l'eau. Ils seront huit, tout comme les lanceurs qui donneront le top départ et les chronométreurs à l'arrivée.
Par ailleurs, six juges de plage contrôleront la bonne hauteur d'eau des coureurs et leur allure. « Ils ne doivent pas courir, il faut avoir l'oeil ! » Quatre régulateurs accompagneront les concurrents vers la ligne de départ et vérifieront la conformité des tenues et la puce. Les épreuves seront contrôlées par un arbitre national, son adjoint et un arbitre littoral.
Samedi 1er octobre, qualifications à partir de 9 h 30, finales à partir de 15 h. Ce dimanche,séances de découverte gratuites, ouvertes à tous, de 9 h 30 à 15 h. Prêt de combinaison (6 €).







Erquy, capitale de marche aquatique côtière

  • Le championnat de France se disputera par tierces, quintes et solos.
    Le championnat de France se disputera par tierces, quintes et solos. | Ouest-France

La commune d'Erquy accueillera le deuxième championnat de France de longe-côte, samedi 1er octobre. L’organisatrice est enthousiaste, car, annonce-t-elle, « ça n’arrivera qu’une fois ! »

À J-7, Marie-Claude Wilson, organisatrice locale de ces épreuves avec la Fédération de randonnée, mobilise les forces vives de la commune.
« C’est un énorme boulot, je ne dors plus depuis huit jours, c’est fou ! Mais c’est magnifique et cela n’arrivera qu’une seule fois ! » Marie-Claude sait qu’elle pourra compter sur la centaine de bénévoles qu’elle a sollicitée : la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) d'Erquy pour les premiers secours, les associations de la Maison de la mer pour les patrouilles en mer, le club des Otaries, dont les membres se sont formés à l’encadrement, le comité des fêtes, mais aussi les employés municipaux.
Son directeur de course, Gustave Gouranton, est à pied d’œuvre, tout comme Liliane Masson, pour l’organisation de la soirée festive et toutes les « petites mains » indispensables pour l’accueil des quelque 400 concurrents qui s’affronteront par tierces, par quintes ou en solo dans ces épreuves.

Erquy, plus grand club breton

Champion de France de longe-côte (ou marche aquatique côtière), le Lorientais Yoann Coëpel sera à Erquy le 1er octobre.
« Nous accueillerons 33 clubs, avec un fort contingent de la région Paca, surtout des filles, qui remettront en jeu elles aussi leur titre de championnes en tierce. » Les autres concurrents viendront de toutes les côtes de France : Languedoc-Roussillon, Aquitaine, Vendée, Nord et, bien sûr, Bretagne.
Deux clubs des Côtes-d’Armor seront représentés : Binic et Erquy. Douze Réginéens seront en course. « L’engouement est tel que nous avons encore de nouveaux inscrits en ce début de saison, ce qui nous place aujourd’hui en tête des clubs bretons, sur le plan des effectifs. Nous avons devancé Lorient. »
Samedi 1er octobre, qualifications sur la plage de Caroual à partir de 9 h 30 ; finales, à partir de 15 h.Dimanche 2, de 9 h 30 à 15 h, séances de découverte gratuites, encadrées par des animateurs diplômés. (« Il risque d’y avoir beaucoup de monde, j’ai déjà des demandes d’un peu partout, » prévient Marie-Claude.)










Marche aquatique : samedi test à Erquy avant le championnat national


  • Marylise, Agnès, Hélène et Sophie participeront toutes les quatre aux épreuves sélectives du 3 septembre, sur la plage de Caroual, en espérant être présentes dans le championnat de France du 1er octobre.
    Les sélections régionales avaient lieu, samedi, sur la plage de Caroual à Erquy, avant le championnat de France de marche aquatique, le 1er octobre, au même endroit. | Ouest-France

Trois épreuves de marche aquatique étaient organisées, samedi, sur la plage de Caroual, à Erquy : 1 000 m en tierces (12 au départ), hommes ou femmes, ou 1 000 m en quintes (sept participantes), puis les épreuves en solo.
Tierces et quintes se sont succédé, un départ toutes les minutes, sous les encouragements des supporters, les pieds dans l’eau. « Le parcours de 1 000 m est divisé en deux, 425 m dans un sens, 425 m dans l’autre, une fois avec le courant, l’autre à contre-courant et 50 m de plus jusqu’à l’arrivée »,  indiquent les organisateurs. Même division pour les 100 m en solo.
Les conditions météorologiques idéales ont permis aux concurrents de réaliser de bons scores. Les douze Réginéens seront au départ du championnat de France le 1er octobre, sur la plage de Caroual.














Elles se préparent pour le championnat

  • Marylise, Agnès, Hélène et Sophie participeront toutes les quatre aux épreuves sélectives du 3 septembre, sur la plage de Caroual, en espérant être présentes dans le championnat de France du 1er octobre.
    Marylise, Agnès, Hélène et Sophie participeront toutes les quatre aux épreuves sélectives du 3 septembre, sur la plage de Caroual, en espérant être présentes dans le championnat de France du 1er octobre. | 

Le 3 septembre, se tiendront les épreuves sélectives régionales pour le championnat de France de marche aquatique côtière (Mac). Douze Réginéens s'entraînent déjà avec ardeur.

« La marche aquatique côtière a pris un tel essor en Bretagne que nous sommes obligés d'organiser des épreuves sélectives pour attribuer les 70 dossards aux représentants de notre région dans le championnat de France », explique Marie-Claude Wilson, cheville ouvrière de ces épreuves. Celles-ci sont organisées par les comités régional et national de randonnée pédestre (fédération qui chapeaute la Mac), en collaboration avec l'association les Sentiers Bleus et avec l'aide de l'association locale des Otaries d'Erquy.
Douze Réginéens en lice
Douze membres des Otaries, qui comptent déjà 118 adhérents, s'entraînent de manière assidue en espérant figurer dans les 70 Bretons au départ du championnat. Trois hommes et neuf femmes constitueront trois équipes féminines et une masculine pour les épreuves de 1 000 m, mais Hélène, Patricia, Sophie, Maryline, Marylise, Agnès, Françoise, Sylvie, Sylviane, Olivier, Stéphane et Philippe seront aussi au départ des 100 m en individuel.
« Chaque tierce s'entraîne en fonction de ses disponibilités, trois fois par semaine depuis le mois d'avril, explique Hélène? qui a découvert cette discipline sportive il y a seulement un an. Nous bénéficions des conseils de Jacques, ancien kiné, pour nos entraînements et de Dorothée, pour l'entraînement musculaire à terre. » Les marcheurs aquatiques ont constaté au fil des mois, une belle progression dans leurs performances.
Former des arbitres
Le plus gros club de MAC en lice dans ces sélections sera l'ASAL de Lorient, les autres marcheurs viendront du Finistère et 12 de l'autre club costarmoricain binicais. Le champion de France 2015, le Vannetais Yoann Coédel, remettra son titre en jeu à Erquy, le 1er octobre.
« J'ai eu l'occasion de m'entraîner avec lui, il glisse dans l'eau », note Sophie. Le samedi matin 3 septembre, Hugues Abis, arbitre national viendra du Nord former les arbitres littoraux pour la région Bretagne et les épreuves auront lieu sur la plage de Caroual l'après-midi, à partir de 14 h.

 

La marche aquatique avec les Otaries d'Erquy


  • Les adeptes de la marche aquatiques deviennent les Otaries d'Erquy.
    Les adeptes de la marche aquatiques deviennent les Otaries d'Erquy. | 

















La marche aquatique côtière (Mac), proposée depuis trois ans par Erquy Rando, connaît un tel succès que le groupe prend désormais son autonomie. L'association les Otaries d'Erquy est née.

L'initiative
« Nous étions une vingtaine d'adeptes lorsque nous avons commencé, il y a trois ans. Aujourd'hui, la section compte 118 adhérents et cela faisait un peu trop lourd pour Erquy Rando qui rassemble déjà 120 randonneurs. Il devenait nécessaire que nous devenions indépendants », explique Guillemette Cabaret, qui a pris la présidence du bureau provisoire.
Elle a réuni, mardi soir, une cinquantaine d'adeptes de la Mac pour la première assemblée constitutive de l'association. « Le but, ce soir, est de discuter des statuts. Notre association restera affiliée à la fédération française de randonnée pédestre, qui prend en charge cette nouvelle discipline. »
Un second championnat de France le 1er octobre
Pas de changement dans la pratique, les marcheurs aquatiques se retrouvent trois fois par semaine : le lundi, le jeudi et le dimanche, tout au long de l'année, de 10 h à 11 h, sur la plage de Caroual.
« Les adeptes de la Mac sont très assidus, nous sommes 45 pour chaque sortie et nombreux sont ceux qui reviennent sur chaque créneau. »
Dix animateurs se sont formés pour répondre aux normes de sécurité d'encadrement. Il faut un animateur et un assistant pour vingt marcheurs. Une douzaine s'entraîne de manière un peu plus intensive, avec l'objectif de participer au second championnat de France de la discipline, organisé par la fédération, qui se déroulera sur la plage de Caroual, le 1er octobre prochain.
Les animateurs encadrent également une séance de découverte avec Cap Armor chaque lundi, de 11 h à 12 h. Les nouvelles adhésions seront prises au forum des associations, au gymnase Thalassa, le samedi 3 septembre, de 10 h à 15 h.
















Erquy accueillera le France de marche aquatique

  
  • Erquy rando a accueilli, jeudi, une délégation nationale et régionale de la Fédération française de randonnée pour valider l'accueil du championnat de France de marche aquatique, à Erquy.
    Erquy rando(Faux) a accueilli, jeudi, une délégation nationale et régionale de la Fédération française de randonnée pour valider l'accueil du championnat de France de marche aquatique, à Erquy.


La marche aquatique côtière (Mac), ou longe côte, est une vraie discipline sportive, qui consiste à marcher dans la mer à une hauteur d’eau située entre le nombril et les aisselles.
Lancée à Erquy (Côtes-d'Armor) par Marie-Claude Wilson, qui porte l’activité au niveau départemental et régional, elle est pratiquée chaque semaine sur la plage de Caroual par une centaine de personnes. Il n’est donc pas étonnant que cette Réginéenne passionnée se soit positionnée pour accueillir la seconde édition du championnat de France de la discipline. Elle accueillait, jeudi, une délégation de la fédération, afin de valider cette organisation à Erquy.

Une activité en plein essor

Apparu en 2005 dans le nord de la France, le longe côte a été élaboré par un entraîneur professionnel d’aviron, qui cherchait une activité de renforcement articulaire et musculaire.
Activité de sport santé, elle est aujourd’hui pratiquée par un nombre grandissant d’adeptes, sur la majorité du littoral français. À tel point que la Fédération française de randonnée, qui l’a prise sous son aile, a lancé l’an dernier le premier championnat de France de la discipline, rassemblant à Leffrinckoucke (dans le Nord) plus de 300 engagés.
« La Mac est très pratiquée en Bretagne. Quatre clubs costarmoricains de randonnée l’ont intégrée, Paimpol, Erquy, Binic et Plouha. Elle a eu un véritable effet levier sur le nombre d’adhérents », note Maud Relion, chargée de mission au comité breton.

Épreuves en solo et en équipes

C’est un Breton qui, l’an dernier, a obtenu la médaille d’or en solo, le Lorientais Yoann Coëdel.« Ces championnats vont attirer beaucoup de curieux sur la plage de Caroual, le 1er octobre, estime Marie-Claude Wilson. Erquy a commencé à former des équipes hommes et femmes et il nous faudra beaucoup de bénévoles pour accueillir cette manifestation. »
Elle comporte plusieurs épreuves : le 100 m en solo et le 1 000 m en tierce et en quinte, chacun étant libre d’utiliser, ou pas, un ustensile de propulsion manuelle, pagaie, gants palmés. Le championnat se dispute en catégories juniors, moins de 18 ans, seniors de 18 à 39 ans, de 40 à 59 ans et 60 ans et plus.



MAC. Les Morbihannais en force aux championnats de France
OF du 7 octobre 2015

Les Bretons de L'Asal Lorient, pionniers de ces premiers championnats de France de longe-côte entourent Thomas Wallyn de Zuydtcoote (n°7 vert) inventeur de cette discipline tonique en plein essor. Une quinzaine de Morbihannais de 32 à 68 ans représentait la Bretagne, ce week-end aux premiers championnats de France de longe côte, à Leffrinckoucke, près de Dunkerque (Nord-Pas-de-Calais). Par beau temps, dans une mer à 16°, la délégation, conduite par Henri Thomas, délégué longe côte de Fédération française de randonnée Bretagne, portait les couleurs de l'Asal Lorient, premier club breton à se jeter dans le grand bain du France. Un Carnacois de 32 ans, Yoann Coëdel a surclassé les Nordistes en remportant la médaille d'or du 100 m seniors en 1 minute 22. Une tierce carnacoise (équipe de trois longeurs qui marchent en file et se relaient en tête) constituée d'Alain Harscoët, Michel Bernard et Emmanuel Stéphan, a également brillé en gagnant de haute lutte une médaille de bronze sur le 1.000 m, en 18 minutes 10. À noter aussi les belles performances des Ploemeurois Stéphanie et François Micaux, qui se sont qualifiés pour les finales du 100 m. En 2009, les Ch'tis ont inventé le longe-côte, la marche aquatique côtière (MAC) qui se pratique sur les longues plages de sable, à faible dévers, de l'eau jusqu'à mi-poitrine, avec ou sans pagaie. Thomas Wallyn, coach du célèbre club d'aviron de Dunkerque, a lancé le longe côte pour muscler et travailler le rythme cardiaque de ses équipiers. En 2016, c'est la Bretagne qui accueillera les longeurs, probablement du côté des superbes plages sablonneuses d'Erquy, base costarmoricaine de la marche aquatique côtière en plein essor. 



Marche aquatique : une heure dans l'eau pour démarrer l'année
Erquy - Publié le 03/01/2015 à 04:38 

  • Les adeptes de la marche aquatique côtière étaient à Caroual dès jeudi matin. | 
Pas de changement pour les adeptes de la marche aquatique côtière (Mac), ils ont démarré l'année par une heure de marche dans l'eau, sur la plage de Caroual.
C'est là qu'ils se retrouvent tous les jeudis matin, ils avaient juste reculé d'une heure ce rendez-vous pour laisser à ceux qui avaient réveillonné la veille, le temps de se réveiller.
Pas de baigneurs en maillot sur la grande plage, les marcheurs sont couverts de néoprène de la tête aux pieds, mais le petit air frisquet de ce jeudi matin n'a pas entamé leur enthousiasme, ils étaient 14 au rendez-vous de cette nouvelle année.
« C'est le noyau dur, confie Marie-Annick Ménard, responsable de la section marche aquatique d'Erquy rando, nous sommes chaque semaine une vingtaine en cette période hivernale. »
Le nombre d'adhérents à la section a beaucoup progressé depuis sa création, ils sont une soixantaine à ce jour.
Un sport à part entière
Il faut dire que l'ancienne présidente du club, Marie-Claude Wilson, est une ambassadrice et animatrice passionnée par cette discipline sportive, à laquelle elle consacre beaucoup de temps, au point d'être devenu formatrice au niveau national (il n'en existe que deux).
« Ici on s'amuse, on marche dans l'eau pour le plaisir, de manière sérieuse bien sûr et toujours très encadrée, mais la Mac est une activité sportive à part entière. Sept personnes du groupe réginéen se sont formées à l'encadrement. Avec le développement de l'activité sur toutes les côtes de France, les sessions de formation sont très demandées. Cette formation est complète sur les techniques de marche, elle comprend également quatre heures de physiologie. Notre département compte le plus grand nombre d'animateurs formés, ils sont cinq à Binic et déjà plusieurs à Plouha. Marie-Claude est intarissable sur le sujet. L'eau a toujours été mon élément, j'ai fait de la voile, de la planche à voile et la marche aquatique est devenue ma passion. Je suis d'ailleurs en train de mettre en place un championnat de France de la discipline. »
Marche aquatique côtière, avec Erquy rando, tous les jeudis sur la plage de Caroual, de 10 h à 11 h (rendez-vous au poste de secours).


Marche aquatique. En forme toute l'année



Les marcheurs aquatiques à l'issue de leur séance dans une eau à 17 degrés. L'association Erquy rando compte à ce jour, dans sa section Marche aquatique côtière (Mac), 61 adhérents, dont une partie pratique également la rando pédestre. Vingt-neuf marcheurs se sont réunis pour la séance jeudi dernier, dans une eau à 17 degrés. Parfois il arrive que le vent souffle fort, « les mises en plis sont alors mises à mal ! », témoigne, amusée, une participante.

Comment ça marche ?

Encadré, le participant est vêtu d'une combinaison, de chaussons ou chaussures, de gants selon la température. Ce sport consiste à marcher en mer, en parallèle de la plage, à une hauteur d'eau située au niveau du diaphragme, ou au minimum à la taille pour en tirer le plus de bénéfices.

Des avantages pour d'autres activités

Cette discipline apporte plusieurs avantages communs à plusieurs autres activités comme la marche nordique, la raquette à neige ou encore la marche d'endurance. Le petit plus à Erquy est la mise à disposition, par la municipalité, du local de secours de Caroual, de septembre à juin, doté d'équipements de sécurité.

Quand s'y mettre ?

Tous les jeudis, de 10 h à 11 h, à la plage de Caroual, toute l'année. Erquy rando : tél. 02.96.72.47.94. Courriel : erquy.rando@orange.fr ou erquy.rando.free.fr 


Trois clubs réunis pour une marche aquatique à Caroual
Erquy -  Publié le 01/06/2014 à 04:16 par OF 

  • Les marcheurs aquatiques d'Erquy, Binic et Paimpol, étaient réunis sur la plage de Caroual, vendredi. | 
Proposée une fois par semaine par le club Erquy-Rando, sur la plage de Caroual, la marche aquatique côtière (Mac) fait des adeptes à Erquy, puisqu'elle rassemble désormais 42 adhérents.
Marie-Claude Wilson, responsable de la Mac, au comité départemental et formatrice à la fédération, avait invité vendredi deux autres clubs du département à venir pratiquer à Caroual. « Cette réunion interclubs, patronnée par le comité départemental n'est ouverte qu'aux personnes affilées, mais le comité organisera en septembre une journée découverte pour tous les futurs marcheurs aquatiques. » Vendredi, les conditions étaient idéales, sans la moindre houle. Vingt-deux marcheurs étaient venus de Binic, douze de Paimpol et autant de Réginéens, pour partager cette heure dans l'eau.
« Ces trois clubs ont développé l'activité cette année, les Bipèdes de Paimpol et Erquy rando en septembre dernier et la Plouhatine va démarrer. On compte sept animateurs diplômés à Erquy, quatre à Paimpol et deux à Binic. »
L'activité consiste à marcher dans l'eau avec un niveau d'immersion entre le nombril et les aisselles, en groupe et avec des animateurs diplômés.

Même image mais par le Télégramme


Réunion interclubs avec Erquy rando, les Bipèdes de Paimpol et Rando Binic. Vendredi, trois clubs costarmoricains dédiés à la marche aquatique et patronnée par le comité départemental se sont donné rendez-vous sur la plage de Caroual, pour une séance de pratique. En plein essor, cette activité est de plus en plus proposée par les associations. Vêtu d'une combinaison, il suffit de marcher à un niveau d'immersion suffisant pour en ressentir les bienfaits, soit entre le nombril et les aisselles. L'activité, dite de marche aquatique côtière (Mac), est maintenant rattachée à la Fédération française de randonnée, qui a en charge le développement et qui précise que la formation d'animateurs implique la connaissance de l'activité, les risques inhérents, l'environnement et les effets physiologiques. Sept animateurs diplômés se trouvent dans la commune. Rendez-vous en septembre, pour une journée découverte pour tous. D'ici là, le club propose un entraînement, tous les jeudis, à 10 h, au départ du poste de secours de Caroual.


Des marcheurs formés pour encadrer la marche aquatique
Lamballe -  Publié le 23/06/2013 à 19:55

  • Les marcheurs ont été formés par Ludovic Bertin (à droite), pour encadrer la marche aquatique côtière. | 
La marche aquatique côtière sera une des nouvelles activités du club Erquy-rando à la rentrée de septembre. Afin de pouvoir encadrer au mieux le groupe, Marie-Claude Wilson, la présidente réginéenne, a tenu à proposer à ses animateurs une formation adéquate.
Pendant deux jours, ils ont reçu les conseils avisés d'un professionnel, Ludovic Bertin. Cet ancien pompier de Paris est venu à Erquy former un groupe constitué de bénévoles d'Erquy-rando, mais aussi de Dominique Baudriard, du centre nautique, et de quelques membres de l'association de randonnée de Paimpol. Il s'agit d'une formation départementale placée sous l'égide de la Fédération française de randonnée. Ludovic Bertin, basé à Lorient, est habilité à former des animateurs de la fédération.
Onze personnes ont suivi la première journée de stage théorique, jeudi, à la maison de la mer. Vendredi matin, pour la mise en pratique, chaque animateur devait arriver avec ses prévisions météo, car il est indispensable de savoir faire une lecture du site : marées, courants, état de la mer. Ils ont appris la gestion d'un groupe, les techniques de déplacement et la sécurité. Ils savent désormais gérer les problèmes qu'ils sont susceptibles de rencontrer pendant l'activité.
La marche aquatique sera proposée aux membres d'Erquy-rando à la rentrée de septembre et présentée lors du forum des associations.







 



.
 






Aucun commentaire: